Thème du mois : Vivre dans la ville (mai 2017)

Le cœur de ville

Quelqu'un a écrit "La Ville est un livre". Oui, un roman noir, un poème, elle est multiple, les paragraphes sont ses quartiers. Son architecture témoigne des strates historiques qui se côtoient. Elle est vivante, en mouvement, elle respire au rythme de ses habitants et de leur vitalité. Elle est belle, mais elle a ses violences, aussi ses chaos, ses secrets, à l'image des hommes qui y habitent.

Il faut s'enivrer dans cette fourmilière avec un appareil photo.

La ville et  sa périphérie

Sa force d'attraction la métamorphose, elle devient tentaculaire,  une "métropole". C'est alors l'infrastructure qui domine,  les zones industrielles, les réseaux routiers, les rocades, les embouteillages quotidiens, les friches et terrains vagues. Assiste-t-on à la naissance d'un monstre. Un monstre a prendre en compte car il fait partie intégrante de notre environnement et des abords des grandes villes. L'homme peut il s'y adapter et y vivre pleinement.

Pour nous photographes y a t il une beauté dans ces zones où l'homme invisible s'active laborieusement.

La ville de demain

La Ville est une utopie et aujourd'hui cette notion est sollicitée pour la ville de demain car elle devra répondre aux questions écologiques, économique et social .

...car nos vies sont en danger (chômage, pollution, stress...). La question qui se pose, à savoir "Penser la ville de demain" est donc un projet magnifique qui implique toute l'imagination de l'homme, sa créativité, sa capacité à revenir sur ses erreurs et à prendre en compte des données nouvelles. J'ai vu des projets virtuels dans les Agences d'urbanisme, ce qui frappe c'est la part importante que prend  le paysage, le végétal. Les paysagistes sont partie prenante des projets.

Mais déjà quand on se promène dans la Ville, des modifications sont visibles. 

. Des espaces verts où les massifs et les plantes ont un côté naturel et se développent pleinement, pas de tailles excessifs

. De grands herbes peuvent pousser entre les murs des maisons et les trottoirs, pas de mort herbe

. Parfois un mur végétal innovant apparait

. Des pistes cyclables naissent un peu partout - impensable il y a quelques années -  de plus en plus de cyclistes 

. Des zones piétonnes sont créées non seulement dans les zones marchandes, mais aussi dans de grandes avenues - de plus en plus de promeneurs

. installation de tramway, de bus qui s'intensifie pour limiter l'automobile

. Des véhicules électriques font leur apparition

. Des écoquartiers voient le jour, qui outre les nouvelles normes, sont conçus en donnant la part belle aux espaces verts et aux plantations d'arbres (Ginko...)

. Des friches et des quartiers oubliés font l'objet de projets prenant en compte le concept de "développement durable" (quai de brazza ,bassins à flot, Niel...)

Ce n'est qu'un début, il y aura tellement de choses à changer...  

 

Le photographe ne doit t il pas saisir ces métamorphoses même minimalistes.